dissoner


dissoner

dissoner [ disɔne ] v. intr. <conjug. : 1>
• 1355, rare av. XVIIIe; lat. dissonare
Faire dissonance.
Fig. et littér. Couleur qui dissone avec une autre. jurer.
⊗ CONTR. Accorder (s'), harmoniser (s').

dissoner verbe intransitif (bas latin dissonare) Littéraire. Discorder, détonner, produire une impression désagréable à l'oreille, à l'œil, à l'esprit, par l'absence d'harmonie. ● dissoner (difficultés) verbe intransitif (bas latin dissonare) Orthographe Avec un seul n, de même que dissonance et dissonant (et comme consonance, assonance, résonance), contrairement à sonner.

⇒DISSON(N)ER, (DISSONER, DISSONNER)verbe intrans.
A.— MUS. [Le suj. désigne une note ou un ensemble de notes] Provoquer une rupture d'harmonie ou former un assemblage discordant. Des intervalles mélodiques dont les termes dissonnent entre eux (PIRRO, J. S. Bach, 1919, p. 42) :
Je parlais du plaisir ambigu et intense que j'avais éprouvé dans une église en entendant la dernière note de l'orgue dissonner avec le carillon des cloches du dehors.
RIVIÈRE, Corresp. [avec Alain-Fournier], 1906, p. 317.
P. anal., LITT. (cf. dissonance II B 2). Les syllabes ne feraient qu'un bruit dérisoire et qui dissonerait (ARNOUX, Roy. ombres, 1954, p. 149).
B.— [Le suj. désigne un élément troublant une harmonie] Synon. détonner. Cela [la vigueur et la verdeur de langage du poète Hendley] sonnait ou dissonait (...) dans l'atmosphère assez victorienne de son petit salon (VALÉRY, Regards sur monde act., 1931, p. 100).
Prononc. et Orth. :[], dissone []. Ds Ac. 1835-1932 avec 1 n comme dans la majorité des dict. gén. Mais R. THIMONNIER, Principes d'une réforme rationnelle de l'orth. (inédit), 1967, pp. 71-72, propose d'écrire dissonner. On rencontre cette graph. ds LAND. 1834 et ds BESCH. 1845. Cf. aussi dans l'ex. 1 supra. Au sujet de 1 ou 2 n, et pour la prononc. avec [ss] double, cf. disson(n)nance. Étymol. et Hist. Ca 1355 part. passé adj. dissonnez (BERSUIRE, Tite Live, ms. Ste Geneviève, f° 80c ds GDF.); ca 1450 fig. vos dons dissonans aux nostres (A. GRÉBAN, Mystère de la Passion, éd. O. Jodogne, 6609). Empr. au lat. impérial dissonare « rendre des sons discordants »; au fig. « différer ». Fréq. abs. littér. :3.

dissoner [disɔne] v. intr.
ÉTYM. 1355, rare av. XVIIIe; lat. dissonare, de dis- et sonare « rendre un son », de sonus « son ».
1 (Sons). Faire une dissonance (avec d'autres sons). || Instrument mal accordé qui dissone avec les autres, dans un orchestre.Mus. Produire une dissonance.
(Des sons du langage) :
1 (…) c'est qu'un accent qui lui est propre dissone à votre oreille et vous blesse.
Diderot, Paradoxe sur le comédien, Œ., p. 1044.
2 Littér. Produire un effet de dissonance (2.), plus ou moins désagréable. Jurer. || Élément d'un récit qui dissone, qui dissone avec le reste. || Couleur qui dissone avec une autre. || Détail qui dissone dans un ensemble.
2 (…) il (le poète anglais Henley) me fit entendre un langage dont la vigueur et la verdeur me saisirent. Cela sonnait ou dissonait étrangement dans l'atmosphère assez victorienne de son petit salon.
Valéry, Regards sur le monde actuel, p. 100.
CONTR. Consoner; accorder (s'), cadrer, harmoniser (s').
DÉR. Dissonant. — V. Dissonance.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • dissoner — (di sso né) v. n. Faire dissonance, ou être dissonant, dans le premier sens seulement, car dissoner n est pas un terme de musique. HISTORIQUE    XVe s. •   Se riens y a qui dissone à honneur, je y renonce, revoque et desavoe, G. CHASTEL. Expos.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • DISSONER — v. n. T. de Musique. Former dissonance. Deux notes qui dissonent entre elles …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • DISSONER — v. intr. T. de Musique Former dissonance …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • jurer — [ ʒyre ] v. tr. <conjug. : 1> • 842; lat. jurare I ♦ 1 ♦ (1080) Vx ou littér. Attester (Dieu, une chose sacrée), par serment. Jurer Dieu, les dieux. Jurer son honneur de dire la vérité. Loc. Jurer ses grands dieux : affirmer avec force.… …   Encyclopédie Universelle

  • dissonance — [ disɔnɑ̃s ] n. f. • 1320, repris 1450; bas lat. dissonantia 1 ♦ Mus. Intervalle qui appelle une résolution, par un accord harmonique; les notes responsables d un tel effet. Les intervalles de seconde, de septième et tous les intervalles… …   Encyclopédie Universelle

  • dissonant — dissonant, ante [ disɔnɑ̃, ɑ̃t ] adj. • 1450; de dissoner ♦ Qui fait dissonance. Sons dissonants. ⇒ discordant. Mus. Accord dissonant (ex. accord de septième). ⇒ dissonance. « ces harmonies dissonantes, étranges, toujours tristes » (Loti). ♢ Fig …   Encyclopédie Universelle

  • harmoniser — [ armɔnize ] v. tr. <conjug. : 1> • XV e, repris XIXe, d apr. harmonier; de harmonie 1 ♦ Mettre en harmonie, en accord. ⇒ accorder, arranger, coordonner, équilibrer. Harmoniser des couleurs. ⇒ assortir. Harmoniser les intérêts de plusieurs… …   Encyclopédie Universelle

  • Canard — Pour les articles homonymes, voir Canard (homonymie). Nom vernaculaire ou nom normalisé ambigu : Le terme «  Canard  » s applique en français à plusieurs taxons distincts …   Wikipédia en Français

  • диссонировать — рую, рует, несов. (фр. dissoner …   Словарь иностранных слов русского языка

  • consonance — [ kɔ̃sɔnɑ̃s ] n. f. • consonancie v. 1150 sens 2; lat. consonantia, de sonus « son » 1 ♦ Mus. Ensemble de sons (accord) considéré dans la musique occidentale (et traditionnellement) comme agréable à l oreille (opposé à dissonance). Consonances… …   Encyclopédie Universelle